L'Aïkido

L'Aikido est une discipline physique, technique, mentale. Physique, car l'exécution correcte des mouvements améliore la condition générale du corps, en particulier la colonne vertébrale et les articulations. La respiration liée aux techniques stimule la circulation énergétique et sanguine et ce aussi dans certains muscles profonds trop souvent inemployés.

L'exécution des mouvements impose l'étude de sa propre stabilité et développe les réflexes. Après quelques mois de pratique intervient très souvent une métamorphose individuelle tendant à modifier le style de vie (régime alimentaire, activité physique annexe et complémentaire, abandon du tabac, etc.)

Comme beaucoup d'arts martiaux l'Aikido est mental. Ainsi, le pratiquant sincère essaie de s'améliorer aussi en dehors du dojo. De cette façon, l'Aikido contribue fortement à développer une compréhension mutuelle entre les différents peuples.

Le Fondateur

Le Fondateur

Maître Morihei UESHIBA est né le 14 décembre 1883, à TANABE, près d'OSAKA. De faible constitution, ses parents l'encouragèrent à poursuivre des activités physiques, telles que le Sumo et la natation.
En février 1915, il rencontre le grand Maître de l'Ecole Daïto, TAKEDA Sokaku, qui avait son dojo en Hokkaido. Ce dernier décida de lui enseigner les techniques du Daitoryu aiki jujutsu.
En 1942, au début de la guerre, Maître UESHIBA se retira à Iwama, à 120 kilomètres de Tokyo, où se trouve actuellement le sanctuaire de l'Aïkido, il y restera 25 ans. C'est également en 1942, que Me UESHIBA décida de nommer son art " AIKIDO".

En 1946, les Américains ayant interdit la pratique de tous les arts martiaux au Japon, le dojo de Tokyo fut fermé jusqu'en 1948, date à laquelle le KOBUKAI prit le nom d'AIKIKAI. L'Aïkido fut le premier art martial qui reçut l'autorisation de reprendre la pratique en raison de sa tendance pacifiste. Le fils de Me UESHIBA, Kisshomaru, a été nommé en 1967 Directeur Général de l' AIKIKAI.

Me UESHIBA MORIHEI s'est éteint le 26 avril 1969, à l'âge de 86 ans, alors que l'Aïkido s'était répandu à travers le monde et était pratiqué par des centaines de milliers de personnes sur les cinq continents.

"Nul ne peut m'enlever ma force puisque je ne m'en sers pas.
La plus grande technique c'est d'éviter le combat." O Sensei Morihei UESHIBA

Les techniques

Chaque forme des mouvements d'Aïkido comprend tous les éléments de l'attaque et de la défense. Le pratiquant s'efface au dernier moment devant l'action de son adversaire et guide la force déployée par celui-ci en effectuant un déplacement du corps susceptible d'accentuer le déséquilibre, afin de provoquer une chute. Les mouvements d'Aïkido s'inscrivent dans des plans circulaires, verticaux ou inclinés ou se développent sous forme de spirales suivant les techniques employées. Au fur et à mesure de la progression, les prises disparaissent et les mouvements s'appliquent avant la saisie ou le coup, lorsque la main de l'adversaire est sur le point de saisir ou de frapper.

Télécharger le guide du débutant